FIAC 2012 : chronique d’un succès annoncé

FIAC. Malgré les frayeurs provoquées par les volte-faces du gouvernement sur la taxation des œuvres d’art à la veille de l’inauguration de la FIAC, le marché de l’art français prouve qu’il n’est pas mort. L’édition 2012 se voulait internationale et exigeante. Retour sur un succès annoncé.

Theo Mercier la banane galerie Gabrielle Maubrie DR
Théo Mercier – La banane – © Galerie Gabrielle Maubrie

FIAC. Malgré les frayeurs provoquées par les volte-faces du gouvernement sur la taxation des œuvres d’art à la veille de l’inauguration de la FIAC, le marché de l’art français prouve qu’il n’est pas mort. L’édition 2012 se voulait internationale et exigeante. Retour sur un succès annoncé.

Theo Mercier la banane galerie Gabrielle Maubrie DR
Théo Mercier – La banane – © Galerie Gabrielle Maubrie
>> Lire : « Sacrilège, la taxation des oeuvres d‘art est morte, vive la FIAC ! »

La 39ème Foire Internationale d’Art Contemporain qui s’est déroulée du 18 au 21 octobre 2012 a enregistré un record d’affluence avec plus de 70 000 visiteurs. Au cours des dernières décennies, le marché de l’art contemporain français semblait pourtant presque moribond. La FIAC a réussi l’exploit de se hisser dans le trio de tête des événements majeurs qui rythment le marché de l’art mondial. Malgré un volume de ventes presque marginal au regard des transactions internationales (voir infographie), la création se porte plutôt bien en France. La foire 2012 offre d’ailleurs une visibilité accrue aux jeunes galeristes et aux artistes émergents en accueillant trois prix indépendants, dont l’incontournable prix Marcel Duchamp.

ventes d'oeuvres d'art 2011 Artprice

Répartition mondiale des ventes publiques d’art contemporain – source Artprice

>> Consulter ici le rapport annuel d’Artprice sur les tendances du marché de l’art contemporain

dewar-gicquel-gisant-ou-diving-man-prix-marcel-duchamp-2012 credit marc domage

Prix Marcel Duchamp – Dewar & Gicquel – Gisant dit « Diving Man » © Marc Domage

Pendant la FIAC, c’est toute la capitale qui vit au tempo de l’art contemporain. Car la foire s’expose non seulement hors les murs (voir diaporama), mais elle s’invite également dans des lieux inédits, propose des conférences, organise des projections…. Ce déploiement sert en outre de prétexte à une floraison d’expositions dans les musées, dont le palais de Tokyo. Déjà certains galeristes et collectionneurs voient d’un mauvais œil ces extensions et leurs déferlements populaires. De crainte peut être que la foire ne se transforme un jour en cirque.

soviet supreme gilles barbier DR

Gilles Barbier – Soviet Suprème © Galerie GP et N Vallois

>> Découvrez les galeries et les artistes exposés au Grand Palais 

La FIAC Hors les murs investit les espaces publics parisiens. Visite guidée au jardin des Tuileries. © Carine CLAUDE

                                                                                               Carine Claude

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s