L’art de faire voyager les expositions en un clic avec le lancement d’Exposare.com – Entretien avec Anne Clergue

Paris, le 8 mars 2013, Carine Claude pour Art Media Agency (AMA).

Dans la multitude des concepts online dédiés à l’art contemporain, un nouveau venu va sans doute faire parler de lui. Exposare.com repose sur une idée originale et judicieuse : créer une place de marché virtuelle qui met en relation des expositions, pour le coup bien réelles et prêtes à être diffusées, avec des lieux d’accueil identifiés dans le monde entier. Elle permet aux concepteurs d’expositions — qu’ils soient photographes, architectes, artistes, designers, curateurs, conservateurs ou galeristes — de se connecter à un réseau international de professionnels de l’art qui sont, de leur côté, à la recherche d’un futur évènement pour leur espace d’exposition. Imaginé par l’art advisor et commissaire indépendante Anne Clergue — ancienne directrice de la Fondation Van Gogh, par ailleurs fille du célèbre photographe Lucien Clergue —, le site propose déjà de nombreuses expositions consacrées à des artistes émergents aussi bien que reconnus, ainsi que des explorations plus thématiques. AMA a souhaité en savoir plus le cheminement qui a guidé la créatrice vers ce projet innovant.

Votre parcours professionnel vous a emmené au cœur de prestigieux établissements, de la galerie new-yorkaise de Leo Castelli à la fondation Van Gogh… S’il fallait les résumer, que retiendriez-vous de toutes ces expériences ?

Des rencontres avec les artistes qui m’ont permis d’entrer dans leurs ateliers et l’organisation des expositions d’une des plus grandes galeries du XXe siècle. À New York, à la galerie Leo Castelli, ce fut un grand moment de connaître Jasper Johns, de visiter l’atelier de Roy Lichtenstein, de convaincre Larry Rivers qu’il allait créer un formidable hommage à Van Gogh, de côtoyer Richard Serra ou Dan Flavin, de protéger Miquel Barcelo des visiteurs curieux de découvrir le dernier poulain de l’écurie entré chez Castelli si jeune. Côtoyer Leo Castelli qui était un grand galeriste et un véritable humaniste a été très important pour moi, j’ai beaucoup appris auprès d’eux, j’ai certainement appris à regarder…
À la Fondation Van Gogh-Arles, la passion des artistes pour des peintres comme Van Gogh ou d’autres qui les ont influencés, qui leur ont fait se poser des questions par rapport à leur travail. L’émotion intense de tenir dans ses mains un dessin de Van Gogh et de retourner l’œuvre afin de découvrir son histoire, dans quel musée a-t-il été prêté avant vous, etc. Un moment plus que privilégié.

En quelques mots, pouvez-vous nous décrire le concept d’exposare.com ?

Exposare.com est une plate-forme en ligne qui s’adresse aux professionnels du monde de l’art et qui met en relation les expositions avec les lieux d’expositions dans le monde.

Quelles motivations (constats ?) et envies vous ont poussé vers cette création ?

Un constat tout d’abord : alors qu’il y a de l’offre et de la demande dans la « vraie vie » très étonnamment il n’existait pas de place de marché dédiée à cette thématique sur Internet. Quelques sites proposent des expositions clés en main avec toute l’organisation logistique et un choix très restreints d’expos, d’autres organisent des congrès autour des touring expo.. Mais aucun site de mise en relation simple et directe entre offre et demande…
Ce projet est donc le résultat d’une profonde réflexion sur le monde de l’art aujourd’hui. L’art est ma passion et lorsque j’étais à la Fondation Van Gogh-Arles, outre les expositions que j’ai organisées en tant que commissaire, comme Francis Bacon, les dessins de Van Gogh, ou les Arlésiennes de Picasso, je n’ai eu de cesse de faire voyager la collection d’hommages à Van Gogh réalisés par les artistes contemporains dans le monde entier. L’émotion que j’ai éprouvée à faire découvrir une œuvre d’art avec un référent aussi universel que Van Gogh m’a bouleversé. Le bonheur que j’ai vu chez les japonais, américains, tunisiens, espagnols, chypriotes, m’a donné envie de faire partager cette émotion au plus grand nombre.

Comment s’effectue la sélection des expositions proposées ?

Nous avons un comité éditorial constitué de spécialistes du monde de l’art (critiques, galeristes) avec qui nous faisons notre sélection. Nous fonctionnons de deux façons différentes, soit les « exposants » nous proposent une exposition et nous décidons de l’accepter ou pas, soit nous proposons à un artiste ou une institution d’inscrire son exposition sur Exposare.

De plus en plus de services online dédiés à l’art contemporain se créent sur Internet. Comment vous démarquez-vous et quelles innovations comptez-vous apporter ?

Nous sommes totalement à part dans la mesure où nous sommes la première plate-forme pluridisciplinaire en ligne qui offre un contact direct entre les exposants et les lieux d’expositions, ce qui fait gagner du temps et de l’argent à tous les professionnels de l’art.

L’itinérance des expositions n’est pas toujours aisée (réglementations internationales, transport, assurances, montage…). Proposez-vous des services de conseil pour accompagner les négociations entre artistes/curateurs et lieux d’accueil ?

Dans la mesure où cette plate-forme propose des expositions de qualité et s’adresse aux professionnels, nous partons du principe que ceux-ci savent déjà comment ça marche. Aujourd’hui, nous sommes uniquement un « facilitateur de contact » toutefois, nous n’excluons pas totalement la possibilité de services de conseil à l’avenir.

Si je représentais un lieu de monstration, que me diriez-vous pour me convaincre d’accueillir une exposition proposée par exposare.com ?

Je n’aurai absolument pas à vous convaincre, car vous serez déjà convaincu par l’exposition proposée. Elle doit répondre à des critères précis et proposer le plus d’informations possible sur sa fiche technique de présentation afin d’être attractive.

Bien que l’on soit à l’heure de son lancement, quelle sera votre stratégie de développement pour exposare.com ?

La stratégie de développement d’Exposare passe par la communication auprès des institutions, sur les réseaux sociaux et auprès des exposants afin de leur démontrer tout l’intérêt du site qui est un véritable outil moderne et adapté à leurs besoins.

Avez-vous un coup de cœur parmi les expositions ou artistes proposés actuellement ?

C’est la pire question que vous pouvez me poser ! Ce que j’apprécie particulièrement, c’est la diversité proposée sur Exposare. À la fois des artistes émergents et des artistes confirmés. Mon coup de cœur se tourne plutôt vers les jeunes artistes, Stefen Chow est très engagé politiquement avec son travail sur le seuil de pauvreté ou son portrait d’Ai Weiwei qui vient de remporter le second prix du World Press Photo, le travail de Joseph Nechvatal est très audacieux, il utilise les nouvelles technologies et dans ce sens est un artiste de son temps, Eugenia Maximova qui sera présente au festival photo Images Singulières à Sète me touche aussi, ce choix est loin d’être exhaustif.

Quel est votre point de vue sur l’évolution récente et à venir du marché de l’art ?

Le marché de l’art a évolué très rapidement et s’est véritablement mondialisé, ce qui a bien sûr ses avantages et ses inconvénients. La photographie s’est imposée au même niveau que les autres médiums. Elle a pris pleinement sa place avec des ventes aux enchères consacrées uniquement à la photographie qui auraient été inimaginables il y a quelques années. Internet a véritablement révolutionné ce marché en donnant accès au plus grand nombre, ce qui est une bonne chose, mais il faut être extrêmement vigilant sur la qualité et l’origine des œuvres, des expositions, des artistes. Il faut sans cesse vérifier que l’on est en contact avec des professionnels, c’est ce que nous faisons sur Exposare.

Quels autres rêves souhaiteriez-vous concrétiser ?

Avoir de grandes institutions comme partenaires, découvrir de nouveaux artistes et de nouveaux lieux d’expositions aux quatre coins du monde qui permettent l’interactivité d’Exposare.

http://www.exposare.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s