Non, le piratage ne tue pas les industries créatives

Non, le piratage ne tue pas les industries créatives

Une étude britannique sur les industries créatives démontre que le piratage ne nuit pas à la santé économique du secteur. Au contraire il encourage la consommation de biens culturels. 

La London School of Economics and Political Science (LSE) vient de rendre un rapport au gouvernement britannique qui risque de déplaire aux lobbys des industries culturelles. Dans cette étude intitulée « Copyright & Creation » publiée sur le site d’Actualitté, les universitaires pointent que le piratage ne nuit pas tant que ça aux revenus du secteur. Au contraire, le partage de fichier semble encourager la consommation de biens culturels.

La LSE exhorte surtout le gouvernement à utiliser des données objectives sur l’impact du piratage -et pas uniquement les études de marché fournies par les industriels-, au moment où les discussions sur le renforcement de la protection des droits d’auteur sont en cours. Car le résultat de leur étude modère nombre de déclarations alarmistes faites à ce sujet.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/non-le-piratage-ne-tue-pas-les-industries-creatives_1288070.html#qtBvPHjb7suOHpcD.99

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s